Bienvenue

Bienvenue !


Rambalh, c'est un pot pourri sur la littérature, un blog pour partager mes coups de coeur et de gueule. Rambalh signifie Bordel en Occitan et c'est un peu le cas de ce blog : de tout et surtout tout moi. Le bordel de mes goûts, de ma vie livresque, toujours en lien avec Accros & Mordus de Lecture.

mercredi 14 septembre 2011

Le Mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti

Mon édition est celle de France Loisirs, sous la collection Piment. 221 pages.



Quatrième de Couverture
Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante. C'est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d'amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.


Mon avis

On se retrouve dans un tourbillon de sentiment au coeur d'une passion naissante entre une bibliothécaire veuve et fade en apparence, et un fermier qui glisse sur la pente du vieux garçon bourru. Ces deux personnages radicalement opposés tentent d'apprendre à concilier leurs différences pour vivre leur histoire.

Je m'attendais à mieux. J'ai lu des critiques très bonnes sur ce bouquin qui parlait d'une belle histoire d'amour loin des clichés malgré des personnages caricaturés. La caricature ne m'a pas dérangée mais l'histoire d'amour belle et profonde... D'accord, ça marche du côté de Benny mais du côté de Désirée, c'est pas tout à fait ça. Autant je me suis attachée au petit fermier qui se prend tout sur le coin du nez, autant la bibliothécaire m'a laissée de glace. C'est elle qui ne fait aucun effort alors que l'auteur tente de nous faire croire que les problèmes viennent des deux côtés. Ce n'est peut-être qu'une impression mais c'est comme ça que je l'ai ressenti. Le personnage de Benny est vraiment intéressant : on est face à un type intelligent qui a choisi de rester dans le domaine agricole, domaine que l'auteur juge sans ménagement dans ce roman d'ailleurs. C'est sûrement de là que sort le côté caricatural : elle fait passer les agriculteurs pour des brutes, des gens qui n'ont pas beaucoup d'instruction et c'est ça qui est selon moi gênant. C'est peut-être parce que je viens d'un trou perdu en cambrousse que ça m'a fait cet effet : à mon sens, elle n'a rien creusé du tout. D'accord, Benny est censé être comme ça, là je n'ai rien à redire, mais tous les habitants que l'on croise sont comme lui ! Et pour Désirée... Je la trouve froide et sans intérêt. Elle ne donne pas envie d'être creusée et quelque part, le personnage d'Inez voit juste. Je pense que c'est de là que sort ma déception.

Après, le roman en lui-même est intéressant : les deux avis qui s'affrontent dans l'alternance des points de vue au fil des chapitres, les obstacles qu'ils rencontrent, le fait que ce soit une histoire difficile et non toute rose... S'il n'y avait pas eu Benny, je crois que je n'aurais pas aimé ce roman. Mais, malgré ma déception, je me suis laissée prendre jusqu'au bout : on peut ne pas être séduit par tous les aspects sans pour autant détester entièrement l'ouvrage ! Ce bouquin reste une très bonne lecture, un agréable moment. Je le conseille à tous ceux qui n'ont pas peur des clichés et qui aiment le contraste ville/campagne.

Vive les agriculteurs !

6 commentaires:

  1. C'est un livre assez sympathique !!! J'ai passé un bon moment !!!

    RépondreSupprimer
  2. Dans ma pile à lire celui là! Depuis le temps que je veux le lire! ^^
    Comme toi j'en ai entendu du bien partout, j'espère ne pas être trop déçu par le côté caricatural des personnages...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'habitude, le caricatural ne me dérange pas s'il est bien amené. Un personnage aux traits de caractère exacerbés dans un but précis, je trouve ça chouette. Là j'ai juste eu l'impression que le but était de rabaisser les gens de la campagne... Oui, on peut avoir de la culture et savoir réfléchir quand on vient des champs !

      Supprimer
  3. Après tous les vis positifs sur ce livre, j'ai été perplexe pendant ma lecture. J'ai apprécié l'histoire en elle-même, Benny,... Mais comme toi, je n'ai pas réussi à me faire à Desirée. Elle m'a perdue au moment où elle explique sa conception de l'amour, et puis oui elle est froide et inintéressante pour moi.

    RépondreSupprimer
  4. Eh bien moi je n'ai pas compris pourquoi à l'époque de sa sortie on en a fait tout un plat. J'ai lu le roman, je l'ai trouvé sans grand intérêt : une histoire peu crédible, des clichés et des personnages (surtout Désirée) sans réelle épaisseur. Bref, il ne m'a pas convaincue, c'est un livre que j'ai trouvé très banal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très banal et très cliché, oui. Je pense que l'effet de groupe est pour beaucoup dans son succès malheureusement...

      Supprimer