Bienvenue

Bienvenue !


Rambalh, c'est un pot pourri sur la littérature, un blog pour partager mes coups de coeur et de gueule. Rambalh signifie Bordel en Occitan et c'est un peu le cas de ce blog : de tout et surtout tout moi. Le bordel de mes goûts, de ma vie livresque, toujours en lien avec Accros & Mordus de Lecture.

mardi 1 novembre 2011

Nuits d'Enfer au Paradis _ Recueil de Nouvelles



Quatrième de Couverture
Quelle fille n'a jamais rêvé d'être la reine du bal de fin d'année ? Une robe vaporeuse, un cavalier élégant et amoureux, une musique entêtante...
Les histoires de ce recueil réunissent des héroïnes qui ont tout pour accéder au podium.
Malheureusement, c'est sans compter sur les vampires, démons et autres morts-vivants qui s'invitent a la fête...
Alors, prêtes à danser avec le Diable ?

LES PLUS GRANDES AUTEURES AMÉRICAINES VOUS ENTRAÎNENT DANS UNE DANSE AUSSI ENVOÛTANTE QUE MACABRE !


Mon avis
On se retrouve là face à 5 nouvelles traitant toute d'un même thème : le bal de promo. Enfin, un bal de promo pas comme les autres... Toutes ces nouvelles mettent en scène des lycéens confrontés à des situations paranormales, fantastiques. Rien ne se passe comme prévu, tout dérape, chacun perd ses repères...

J'ai ce recueil dans ma bibliothèque depuis sa sortie. Je l'avais commencé mais j'ai très vite décroché... Je crois que j'en avais pas claque à l'époque des histoires de vampires, de supers héroïnes qui ont tout et surtout tout cuit dans le bec. J'ai donc décidé d'attendre d'avoir à nouveau l'envie de ce genre d'univers. J'ai bien fait car j'ai pu profiter des bonnes choses de ce recueil et laisser de côté les choses moins intéressantes...

La première nouvelle est celle de Stephenie Meyer, L'Enfer sur Terre. Je ne peux être déçue : après tout, Twilight n'était pas d'un niveau de génie et d'imagination élevé. Du coup, je reste sur mon avis en ce qui concerne l'auteur : un bon style d'écriture mais une imagination qui ne me séduit pas. On retrouve Gabi, un jeune garçon qui ne peut s'empêcher d'aider les autres et Sheba, qui elle, enfonce chaque personne de la soirée... C'est son boulot : elle travaille pour l'Enfer et le fait bien. Seulement, elle n'est pas au bout de ses peines... Ce qui m'exaspère chez Meyer, c'est ça façon de faire triompher le bien sans difficulté et de classer chaque chose soit en noir, soit en blanc. Là sérieusement, la chute est tout simplement effarante de simplicité. Je n'adhère pas, dommage car l'idée pouvait donner quelque chose de bien...

La seconde nouvelle est celle de Meg Cabot, La Fille de l'Exterminateur... Là aussi, un scenario qui pourrait fonctionner mais qui reste plat par son côté girly trop poussé. Pourtant, je suis une fan de Cabot ! Une fille chasse un vampire dont sa copine un peu simplette est éprise (envoûtée la fille, bien sûr : ce sont toujours les filles faibles qui le sont, c'est trop facile) : elle est miraculeusement aidée par un beau gosse qu'elle n'avait jamais vraiment remarqué et qui ne semble pas surpris par une histoire de vampire, de chasseuse de vampire, de gamine au destin incroyable... Là, c'est juste naze dès que le type entre en scène et qu'il se met en tête de faire équipe avec la chasseuse de vampires... C'est mielleux à souhait et franchement, ça en est presque écœurant à la fin : pourtant, le romantisme ne me rebute pas. C'est vrai que ça reste de la nouvelle donc un univers à construire en peu de page mais bon... c'est facile.

Viens ensuite Le Bouquet de Lauren Myracle... J'ai juste envie de lire la nouvelle dont elle s'est inspirée pour voir si c'est l'auteur qui n'a pas su me tenir en haleine ou si c'est son histoire. Pourtant, tout était réuni : une bande d'amis, un objet ensorcelé, la possibilité de faire un vœu... Et surtout, de devoir assumer les conséquences auxquelles on ne pense jamais ! Et bien franchement, j'ai été déçue : j'ai été appâtée vilement et on ne m'a rien donné pour combler ma faim grandissante. Le garçon est prévenu mais il se jette dans le truc tête baissée : c'est juste improbable quand, comme on le ressent vis à vis de ses actes, on croit en la puissance des prédictions. Et puis franchement, la pseudo héroïne à un quelque chose d'insupportable : pile le genre d'enfant gâtée impertinente qui ne se gêne pas pour manquer de respect aux autres. Une réelle déception sur cette nouvelle. Un point positif : le thème abordé est lui un thème que j'aime beaucoup, dommage qu'il soit si mal rendu.

On tombe après sur une nouvelle de Kim Harrison, Madison Avery et l'Ange des Ténèbres. Je comptais sur cette nouvelle pour me faire mon idée sur l'auteur mais je pense que j'irai plus loin en tentant de lire autre chose pour être sûre parce que je n'ai pas été séduite. Madison Avery vient d'atterrir dans un bled paumé au fin fond des USA et elle doit se rendre au bal de promo avec le fils du patron de son père... Insupportable. Comme par hasard, un beau jeune homme lui propose de la raccompagner après l'avoir embrassée : elle ne le connait pas mais accepte parce qu'elle veut clouer le bec à son cavalier de base... Celui-ci l'averti de ses réticences au sujet de l'inconnu mais elle s'en contre-fiche, elle le suit et... meurt. Seulement, des anges sont à sont chevet à la morgue et leurs amulettes lui permettre de ne pas être réellement morte. Compliqué mais sympa comme idée en creusant bien. Seulement, le thème de la peur de la mort est abordé avec facilité, simplicité. Ça pourrait être n'importe quel roman sur le sujet, rien ne dénote, n'attire le regard, l'envie. Et puis la fin... Décevante aussi. Cependant, j'aime la façon dont c'est écrit d'où mon envie de tenter autre chose de la part de l'auteur.

On termine avec Baisers Divins de Michelle Jaffe. Je pense que c'est celle qui m'a le plus intéressée dans le sens où elle est drôle et où pour une fois, les personnages centraux ont quelque chose d’intéressant, surtout la gamine légèrement tarée qui veut embrasser tous les garçons qu'elle croise. On se retrouve avec une pseudo Wonder Woman qui cependant n'a rien de l'héroïne bien sous tout rapport agaçante : elle est pleine de failles et ça, c'est cool; et elle est accompagnée d'une prophétesse des temps modernes qui, avec ses baisers compulsifs rappelle quand même les femmes de l'Antiquité : certaines entraient en état de transe via le sexe par exemple. Là c'est soft puisque le public visé est jeune et je trouve que ça passe plutôt bien. On les suit à travers une fuite de quelques heures et c'est franchement drôle. Bon la fin ne m'a pas surprise mais je suis conquise donc ça me suffit.

Je ne regrette pas d'avoir lu ce recueil, je pense que le réel problème est le suivant : tout le monde n'excelle pas dans la nouvelle. Mon soucis avec la plupart des nouvelles (Meyer, Cabot et Harrison pour ne pas citer les auteurs) est que ce ne sont pas de vraies nouvelles mais plutôt des prologues de romans. Les chutes n'en sont pas à mon sens, l'univers est trop développé et prend trop de place, les personnages sont des personnages qui ne collent pas à la nouvelle. Pour Lauren Myracle, c'est vraiment le soucis de pertinence dans l'attitude des personnages et l'héroïne qui m'ont déplu et pour Michelle Jaffe, et bien je suis fan en fait donc rien à redire ! Je le conseille aux fans de scènes romantiques à l'excès, de vampires, d'anges et démons. Je le conseille à ceux qui veulent voir ces auteurs tenter autre chose avec le risque important d'être déçus.

Une bonne surprise sur cinq, ça vaut le coup, non ?

9 commentaires:

  1. Heureusement que la dernière nouvelle était là :)
    Ca a du être marrant de plonger dans ces 5 univers plus ou moins différents.
    Je suis souvent déçue par les nouvelles et c'est sans doute pour cà que je n'en suis pas fane du tout.

    Pourtant c'est tellement pratique quand on n'a pas le temps de lire ! Ce qui est mon horrible cas en ce moment :@

    RépondreSupprimer
  2. Je suis une bonne vieille fan de la nouvelle scolaire dont la chute te laisse sur le cul et là franchement, j'ai rien eu du tout. C'étaient des univers différents mais avec le même côté plat : la mode bit-lit avec la romance à deux francs à côté. Au moins dans la 5ème, la romance c'est vraiment à la fin parce que l'héroïne en a chier et qu'elle a droit au réconfort^^

    RépondreSupprimer
  3. Oui voilà, j'aime aussi les nouvelles qui "ont un sens", que tu lis avec avidité.

    J'ai un trèèèès vague souvenir d'une nouvelle énorme que j'ai lu au collège où la chute est géniale, je pense que tu dois la connaitre... On apprend en fait à la dernière ligne que le petit garçon dont on parle depuis le début de la nouvelle est Adolf Hitler. Par contre je ne me souviens pas du contenu xD
    Ca te dis quelque chose ?^^

    RépondreSupprimer
  4. Oui ! Pauvre petit Dolfi ! Elle est énorme celle-là ! Une qui m'avait marquée aussi, c'est Lucien : ça parle de la naissance d'un petit garçon, c'était juste excellent :)

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai jamais testé les nouvelles, ça ne m'attire pas du tout. J'ai besoin d'un roman entier pour que l'univers et les personnages soient bien développés.
    Ici en plus 5x le même thème... Je ne pense pas accrocher mais je retiens quand même le nom de Michelle Jaffe ! :)

    RépondreSupprimer
  6. J'aime bien les nouvelles fantastiques mais ton avis me refroidit un peu. On verra si je me laisse tenter...

    RépondreSupprimer
  7. Je pense t'avoir dis, au début de ta lecture, que ce livre serait une valeur sure. Cependant, en lisant ton avis, je m'y retrouve un peu également. Nous sommes d'accord sur les histoires qui prennent trop d'importance, qui laissent imaginer un roman, et non la fin d'une nouvelle. Un goût d'inachevé, en quelque sorte. J'avoue qu'au départ, j'avais oublié ce détail et ce n'est qu'en te relisant que je me suis souvenue que, moi aussi, j'avais ressenti cela. C'est dommage, mais cela ne retire en rien le charme des histoires, de mon point de vue. Ca ne laisse qu'un léger gout amer une fois le bouquin terminé...

    RépondreSupprimer
  8. Je me souviens avoir lu ce roman (la preuve étant que j'ai toujours le livre dans ma bibliothèque) mais il ne m'a pas laissé un souvenir marquant...je ne me rappelle que vaguement les histoires (et je crois que j'en confonds certains avec Amours d'Enfers, un autre recueil sorti peu après, aussi dans la collection Black Moon). Il me semble que ma nouvelle préféré restait celle de Meyer (oui je l'avoue, j'ai été fan de Twilight dans ma prime jeunesse MAIS j'étais jeune et inculte à l'époque *patatper* (bien que, si l'intrigue est particulièrement "fleur bleu" je ne comprends pas cette haine unanime à l'égard de la série,un peu moins niaise que les adaptations le laissent penser). Pour le reste, il me semble vaguement me souvenir du Bouquet...(c'était pas une histoire de malédiction avec des créatures aquatiques genre sirène il me semble?) pour les autres nouvelles, je ne m'en souviens plus! (Ah si, y'avait pas une histoire de fantôme ou de réincarnation dans la dernière?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les nouvelles ne m'ont tellement pas marquée que je suis incapable de répondre à tes questions^^

      Supprimer