Bienvenue

Bienvenue !


Rambalh, c'est un pot pourri sur la littérature, un blog pour partager mes coups de coeur et de gueule. Rambalh signifie Bordel en Occitan et c'est un peu le cas de ce blog : de tout et surtout tout moi. Le bordel de mes goûts, de ma vie livresque, toujours en lien avec Accros & Mordus de Lecture.

mercredi 30 novembre 2011

Les Revenants Tome 3 : Le Puits des Âmes Perdues

Ce tome est donc le troisième de la tétralogie Les Revenants de Jean Molla que j'ai décidé de reprendre. Publié en 2008 aux Editions Rageot, 329 pages.



Quatrième de Couverture
" Quentin se pencha sur le puits et perçut sous la surface frémissante d'une eau lointaine et noire une lente pulsation. On aurait dit un cœur battant au ralenti. A cet instant, un coup plus puissant que les autres retentit.
De longs doigts avides s'insinuèrent dans l'esprit de Quentin. Sa vue se brouilla et il se sentit glisser... "



Mon avis
La quête de nos héros s'accélère et il est surtout l'heure pour eux de commencer à comprendre qu'ils vont s'y brûler les ailes : on ne manipule pas tant de pouvoirs sans se frotter aux conséquences, même avec les intentions les plus pures. Certains vont choisir leur camp, définitivement...

Ce tome ne m'a pas forcément emballée plus que les autres : on poursuit la quête, on poursuit la recherche des morceaux de la statue du Seigneur des Mouches et on vit au rythme des deux bords : le côté Azael et le côté Quentin. Seulement, les deux camps s'étiolent et c'est là que ça devient intéressant.
L'action ne donne pas forcément envie de poursuivre la lecture, la quête est soutenue, tire en longueur alors que tout se déroule très vite (trop vite même) et les épreuves sont assez facilement passées. Ce qui fait l'attraction de ce tome, c'est la psychologie des personnages, ou plutôt, la façon dont ils sont mis à l'épreuve. Notamment Anne et Simon qui commencent à prendre conscience que leurs pouvoirs les conduisent à la perte de leur humanité. Simon réussit à faire entendre raison à Anne et on a enfin la confirmation que son allégeance à Azael n'est réelle que pour la protection de son amie. Il est au fond le personnage que j'aime le plus, le moins hypocrite, le plus fidèle à lui-même du début à la fin.

Les nouveaux personnages qui interviennent sont eux aussi attachants et ils prennent largement le pas sur les héros qui s'effritent à mes yeux : plus j'avançais dans la lecture, moins leur vie m'intéressait. C'est peut-être à cause du pseudo triangle amoureux créé entre Anne Quentin et Violaine qui selon moi est tiré par les cheveux parce qu'on ne tombe pas amoureux comme Anne et Quentin en quelques jours. La relation Violaine Quentin est plus probable mais dérangeante car non politiquement correcte alors il fallait une solution, Anne. J'ai été exaspérée par cette histoire, exaspération qui a continué dans le dernier tome...

Enfin, ce tome nous fait toucher du doigt le côté fantasy de la quête avec des créatures mystiques, des lieux et des époques différentes. On plonge encore un peu au coeur de l'histoire et les passages relatant le passé sont les plus attractifs de ce tome.

Je suis finalement un peu déçue par ce tome parce que j'ai perdu mon excitation et mon envie. Les héros ne me touchent plus et les personnages qui me plaisent sont relégués au second plan ou sont tués... Heureusement qu'il y a cette touche de fantasy au milieu !

Plus qu'un !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire