Bienvenue

Bienvenue !


Rambalh, c'est un pot pourri sur la littérature, un blog pour partager mes coups de coeur et de gueule. Rambalh signifie Bordel en Occitan et c'est un peu le cas de ce blog : de tout et surtout tout moi. Le bordel de mes goûts, de ma vie livresque, toujours en lien avec Accros & Mordus de Lecture.

samedi 17 octobre 2015

Les Mondes d'Ewilan, Tome 1 : La Forêt des Captifs de Pierre Bottero

Je rattrape mon retard en chroniques notamment pour le Challenge A&M Retour en enfance.



Quatrième de Couverture
La raison d'Ewilan vacilla. Qui avait révélé son Don à l'Institution ? Qui était au courant qu'elle allait revenir et que son pas sur le côté la conduirait dans le parc à cet instant précis de la journée ? Que savaient les hommes qui l'avaient enlevée de l'Art du Dessin et de Gwendalavir ?

Mon avis
Après avoir permis à Gwendalavir de retrouver l'ensemble de ses capacités pour lutter contre les Raïs et les Ts'liches, Ewilan repart dans l'autre monde pour saluer les parents adoptifs de Mathieu et récolter des informations pour l'Académie. Accompagnée de Salim, son pas sur le côté les mène dans un parc qu'ils connaissent bien... Et c'est là qu'ils sont attaqués et qu'Ewilan est enlevée. Salim met tout en oeuvre pour la retrouver.

J'ai retrouvé avec joie l'univers d'Ewilan et ai été garéablement surprise par l'évolution de l'écriture de Pierre Bottero. Sa plume est plus poétique, plus précise aussi. Et, surtout, ce tome nous plonge dans une ambiance bien plus sombre que les tomes de la trilogie précédente : nos héros ont muri et l'écriture aussi. C'est agréable de sentir cette progression, surtout que la relecture de la première trilogie avait mis en évidence le côté facile et enfantin de l'histoire. Ici, les événements vécus par nos personnages paraissent plus durs, plus violents. En réalité, ils ont vécu des choses difficiles dans les tomes précédents mais c'est vraiment la nouvelle vision offerte par l'auteur qui change la donne. De plus, ce qu'il se passe dans la tête d'Ewilan, ce qu'elle traverse, est bien loin de ses réactions auxquelles on été habitués. Salim est merveilleux du début à la fin et on est, encore une fois, certains d'une chose : sans lui, Ewilan ne serait pas ce qu'elle est. Il est le ciment de cette fille au don exceptionnel. Il est ce liant sans qui elle ne pourrait tenir en une seule pièce.

De nouveaux thèmes sont abordés, bien plus liés à notre réalité qu'avant : la science pénètre dans l'univers du merveilleux et ce qu'on y découvre pousse la réflexion sur les limites éthiques.
De nouvelles perspectives s'ouvrent aussi dans l'univers de Pierre Bottero : de nouveaux dons existent, l'art du dessin n'est pas unique ! C'est la promesse d'une suite plus intense encore que la première trilogie.

Bien plus aboutie que la première trilogie, Les Mondes d'Ewilan s'annonce percutante et efficace.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Challenge A&M Retour en enfance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire