Bienvenue

Bienvenue !


Rambalh, c'est un pot pourri sur la littérature, un blog pour partager mes coups de coeur et de gueule. Rambalh signifie Bordel en Occitan et c'est un peu le cas de ce blog : de tout et surtout tout moi. Le bordel de mes goûts, de ma vie livresque, toujours en lien avec Accros & Mordus de Lecture.

vendredi 19 février 2016

Eleanor & Park de Rainbow Rowell

Un cours annulé, ma liseuse dans mon sac avec ce petit roman dedans… Il ne m’en fallait pas plus pour me lancer dans une nouvelle lecture que m’avait conseillée une amie !



Quatrième de Couverture
Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l'habitude de s'asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l'ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.

Mon avis
Eleanor & Park est le genre de roman qui se lit d’une traite, qui permet de s’évader sans prise de tête dans une histoire touchante et profonde, en toute simplicité. Eleanor est une adolescente qui n’a pas la vie facile. Coincée dans une famille recomposée où son beau-père est un monstre, où sa mère est autant terrifiée par la perte de cet homme que par l’homme lui-même, où elle a le mauvais rôle de la fille aînée qui cherche à fuir cette horreur… Après avoir été jetée dehors, elle revient chez elle et replonge dans cette atmosphère lourde et malsaine. Elle intègre un nouveau lycée où personne ne lui fait de cadeau. Elle monte dans le bus où, comme dans chaque lieu fréquenté par des adolescents, chacun a sa place. Elle n’a pas la sienne, elle le sent, et tente de s’asseoir à côté de Park, agacé par l’intrusion de cette fille dans son espace vital. Au fil des jours, un lien étrange et unique se tisse entre ces deux adolescents différents qui ont pourtant quelques points communs.

L’histoire est mignonne, pas bien transcendante mais est-ce bien grave ? Non. Non parce qu’à travers les pages du roman, j’ai été touchée par l’histoire d’Eleanor, par l’environnement étouffant dans lequel elle vit, par les quelques détails auxquels elle se raccroche pour tenter d’égayer un peu sa vie. La relation qui naît entre les deux adolescents est attendrissante, elle leur permet à tous deux d’évoluer, de grandir, de ressentir de nouvelles émotions. Il n’y a rien de spectaculaire dans cette histoire, c’est une tranche de vie et c’est ce qui fait la force du roman. On garde une base stéréotypée, typiquement américaine : un lien qui se crée à travers l’identité de personnages définie par des goûts musicaux et littéraires… Et ça fonctionne parce que, finalement, ce sont les premiers ingrédients qui permettent à des adolescents d’apprendre à se définir. On se souvient tous de cette époque où chacun de nos goûts nous donne l’impression d’être une personne à part entière, d’être différent des autres tout en se trouvant une « communauté ». Cette communauté est celle d’Eleanor et Park, leur petit cocon, leur petit secret. Park tient à ce secret, parce qu’il est conscient de son statut au sein du lycée et de ce qu’il deviendrait si on savait qu’il en pince pour Eleanor. La base des tracas adolescents : se définir par ce qu’on aime mais aussi par le regard des autres.

On peut se dire que tous les romans adolescents reprennent ces codes, et c’est vrai, mais ce roman m’a touchée plus que d’autres. Je ne ferai pas une généralité pour tous les lecteurs parce que c’est bien un ressenti personnel. Les codes habituels ont su, ici, accrocher mon attention et toucher mon petit cœur de lectrice. Ce n’est pas le meilleur roman que j’ai lu mais il m’a plu. Je l’ai lu il y a quelques mois et je garde encore une petite trace des émotions qu’il a fait naître en moi : cela est tout ce que je demande à un livre de ce genre.

Je conseille ce livre à tous les lecteurs qui aiment les petites histoires du quotidien, les romans touchants et qui ont besoin de faire une pause entre deux histoires plus abracadabrantes. C’est un roman qui permet de faire une pause, une touche légère qui traite tout de même de problèmes plus profonds qu’un simple coup de cœur entre deux adolescents. A partir de 12/13 ans selon les goûts (le roman est classé en Young Adult il me semble).

4 commentaires:

  1. Une histoire que j'ai trouvé toute mignonne et qui aborde des thèmes vraiment intéressants. J'ai passé un bon moment, p-e pas autant que je l'aurais souhaité pcq je m'attendais à du 20/20 et Eleanor m'a un peu déçue dans certaines de ses réactions et la fin... Mais on touche avec cette jolie relation à plein de sentiments que j'ai pu avoir ou voir plus récemment chez mon petit frère et c'est sûr qu'on ne reste pas insensible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en attendais pas autant que toi, je pense que j'aurais été un peu déçue dans le cas contraire. Pour la fin, je retirerais juste le dernier paragraphe parce que c'est mieux une histoire sans ce paragraphe qui enlève tout le charme à l'histoire !

      (J'suis contente de te lire en tout cas ♥)

      Supprimer
  2. Mais qui n'a pas aimé ce livre ? Moi aussi j'ai tellement adoré ! Une histoire d'amour pure et rare. J'ai moi aussi fait une chronique : http://journalacoeurouvert.blogspot.fr/2016/04/eleanor-park-rainbow-rowell.html

    Mélanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas non plus adoré mais ça se laisse lire :)

      Supprimer