Bienvenue

Bienvenue !


Rambalh, c'est un pot pourri sur la littérature, un blog pour partager mes coups de coeur et de gueule. Rambalh signifie Bordel en Occitan et c'est un peu le cas de ce blog : de tout et surtout tout moi. Le bordel de mes goûts, de ma vie livresque, toujours en lien avec Accros & Mordus de Lecture.

mercredi 18 novembre 2015

Le Pacte des Marchombres, Tome 2 : L'envol de Pierre Bottero

Progressons dans ma quête avide de l'univers de Bottero avec le tome 2 de la trilogie Le Pacte des Marchombres, toujours pour le Challenge A&M Retour en enfance. A noter que c'est à nouveau un immense coup de ♥.



Quatrième de Couverture
" Ses longs cheveux noirs tombant en rideau devant son visage, son attitude, position de combat ou figure de danse, l'énergie qui se dégageait d'elle... La fille n'était plus une fille. C'était un oiseau. Prêt à l'envol. "

Mon avis
L'Envol. Un livre n'a jamais aussi bien porté son nom. L'oiseau sauvage qu'est Ellana Caldin prend son plus bel élan au fil des pages de ce tome pour étendre ses ailes et voler vers son destin. Un destin bien plus grand que ce que nous laissaient penser les deux premières trilogies de Bottero.

Déjà dans le premier tome, on en apprenait plus sur les liens forts qu'Ellana avait noué au cours de sa vie. Jamais je n'avais eu cette image d'elle au cours des sagas Ewilan. Comme je le disais dans la chronique du tome 1, j'ai redécouvert Ellana, j'ai continué à en apprendre beaucoup sur elle et j'ai apprécié. J'ai aimé chaque page, chaque phrase, chaque mot. Chaque image évoquée par l'auteur est un enchantement. Les personnes qui croisent un jour la route d'Ellana sont marquées à vie, en bien ou en mal.
On retrouve à nouveau les guerriers Thüls – que j'aime de plus en plus – à travers le personnage de Hurj qui m'a beaucoup marquée. Ce gros tas de muscles au coeur tendre, à l'honneur et la loyauté sans égales, a su atteindre mon petit coeur. Et il n'est pas le seule. Aoro, bandit poète qui cherche sa voie et croise celle d'Ellana, cette voie pure qui l'aide à trouver la sienne comme une évidence... Il y a aussi Eejil, cette petite fille étrange et tellement sage malgré son discours enfantin, accompagnée de l'impressionnant Doudou... Encore et toujours des rencontres qui façonnent Ellana, qui la font progresser plus encore sur la voie qu'elle arpente avec une grâce merveilleuse...
Les personnages du premier tome sont toujours présents et avec force. Chacun prend un peu plus sa place dans l'intrigue. Jilano, ce grand homme qui, contrairement à ce que l'on peut croire, n'a pas créé Ellana telle qu'elle l'est mais n'a fait que lui donner les clés de son âme et de sa vie. Nillem, qui est tout à l'opposé d'Ellana dans la voie, qui n'aborde pas son apprentissage Marchombre avec le même regard et qui montre qu'on ne devient pas Marchombre mais qu'on l'est dès le départ, au fond de soi... Chaque Marchombre que l'on croise montre que la voie n'est pas aussi évidente que ce que l'on pourrait croire : elle est évidente pour Ellana qui est faite pour cette vie, pour cette quête. D'autres qu'elle se perdent vite et sont incapables d'atteindre ne serait qu'un millième de la plénitude de notre héroïne.
Comme précédemment, je ne vais pas trop m'étendre sur les personnages pour ne pas trop en révéler.

L'histoire se précise, l'état de la communauté Marchombre tel qu'on le voyait dans les précédentes trilogies se forme peu à peu et on en apprend plus sur ses rouages. On comprend mieux pourquoi Ellana se tient éloignée du monde Marchombre, pourquoi elle a choisi de laisser Salim entrer dans sa vie en lui proposant d'arpenter la voie à ses côtés. Toute la profondeur de ce lien qui n'était qu'effleuré prend tout son sens quand on voit à quel point il est fort entre Ellana et Jilano.
Et alors, Ellana prend son envol. Elle est devenue ce qu'elle devait être : une Marchombre exceptionnelle, une femme forte, construite sur ses blessures, ses joies, ses peines. Elle est le symbole de la résistance, le symbole de l'honneur, de la beauté Marchombre. Elle est la preuve que les Marchombres ne sont pas que des solitaires, qu'ils s'engagent pour les causes qui leur semblent justes. Et lorsqu'on achève ce tome, on retrouve un pan de l'histoire que l'on connaît déjà : celle d'Ewilan.

Encore un énorme coup de coeur que je ne peux réellement détailler sans trop en dire. Encore un émerveillement constant au cours de ma lecture, des rires, des larmes, des émotions en pagailles : tout ce que j'aime dans un livre. Le contenu est fantastique, le fond comme la forme, mais ce n'est pas l'essentiel. L'essentiel est ce qu'a réussi à faire naître en moi Pierre Bottero : un amour inconditionnel pour ses personnages, son univers et Ellana. Merci pour ça.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Challenge A&M Retour en enfance.

1 commentaire:

  1. Je n'ai lu que la conclusion de ton article de peur de me spoiler.
    Mais ça me donne très envie de lire cette saga :)

    RépondreSupprimer