Dernières chroniques

Bienvenue

Bienvenue !


Rambalh, c'est un pot pourri sur la littérature, un blog pour partager mes coups de coeur et de gueule. Rambalh signifie Bordel en Occitan et c'est un peu le cas de ce blog : de tout et surtout tout moi. Le bordel de mes goûts, de ma vie livresque, toujours en lien avec Accros & Mordus de Lecture.

lundi 3 septembre 2018

The kissing booth de Beth Reekles (VO)

Je ne lis jamais ce genre de romance mais après avoir regardé le film du même nom sur Netflix, ma curiosité m’a poussé à tenter l’aventure pour deux raisons : le film n’était pas terrible mais fait le taff demandé (aaaah les Teen Movies qui permettent de se détendre sans réfléchir) et je n’avais jamais lu de roman Wattpad. L'avantage c'est que j'ai pu glisser cette lecture dans le Challenge Mini Pot-pourri de l'été sur Accros & Mordus de Lecture !



Quatrième de Couverture
Meet Elle Evans: pretty, popular - and never been kissed. Meet Noah Flynn: badass, volatile - and a total player. When Elle decides to run a kissing booth for the school carnival, she never imagines she'll sit in it – or that her first ever kiss would be with bad boy Noah. From that moment, her life is turned upside down – but is this a romance destined for happiness or heartbreak?

Mon avis
Elle Evans est populaire, gentille, drôle, mignonne mais n’a jamais eu de petit ami. Elle arrive à un âge où ses hormones lui donnent clairement envie de papillonner un peu mais il semblerait qu’aucun des garçons de son école ne s’intéresse à elle… Sauf qu’une rumeur court : Noah Flynn, le frère aîné de son meilleur ami, mettrait de grosses barrières autour d’elle parce qu’il la considère comme sa propre sœur.

On a donc la recette parfaite de la romance adolescente avec l’héroïne qui sait s’imposer, le meilleur ami toujours là pour les bêtises ou la consoler des coups durs et le garçon un peu rebelle, plus vieux, qui ne décroche pas plus de deux mots par phrase et qui a un regard qui appelle au crime.

J’ai lu ce livre en VO (le tout premier de ma vie d’ailleurs) et l’écriture est suffisamment simple pour être comprise sans problème. Trop simple même parfois, malgré les efforts de l’autrice pour nous trouver tous les synonymes existants décrivant le regard sombre, puis inquiet, puis les sourcils froncés, puis les sourires en coin… C’est tout ce qu’on retient de Noah Flynn, personnage dont le seul intérêt est d’être beau gosse et mystérieux… Sans réelle raison à ce mystère, autre que « Oh la la ma réputation est construite par les autres alors je joue le jeu et je ne montre pas qui je suis. » Ah, il est aussi du genre à dégoupiller facilement, parce qu’une petite dose de violence fait qu’il y a un garçon mystérieuse à rendre plus doux par Amouuuur.

Elle Evans est plus creusée, plus profonde et, heureusement puisque c’est le personnage principal de notre intrigue. Elle se crée des nœuds au cerveau parce qu’elle ne veut pas dire à son meilleur ami qu’elle sort avec son grand frère : on peut comprendre la peur de créer de la jalousie (pas une jalousie amoureuse, on est heureusement loin du triangle amoureux) parce qu’Elle et Lee (le meilleur ami en question) ont grandi ensemble depuis le jour de leur naissance (qui est le même).

Si l’histoire d’amour entre Elle et Noah fait le boulot demandé, nous donnant envie de les voir conclure en nous rappelant nos premiers émois adolescents, c’est bien la relation Elle et Lee qui est la plus intéressante. Pour une fois, dans une romance adolescente, les deux meilleurs amis sont réellement amis. Ils s’aiment d’un amour platonique vraiment chouette, n’ont aucune ambiguïté et sont là l’un pour l’autre. C’est clairement le gros point positif de cette histoire. C’est agréable de ne pas avoir de triangle amoureux vu et revu et d’avoir une réelle problématique amicale où nos deux amis sont prêts à faire passer ce lien au-delà du reste, comme un frère et une sœur. Lee martèle qu’il est prêt à larguer une fille si Elle ne l’apprécie pas, son avis comptant à ses yeux et, surtout, leur amitié fraternelle supplantant le reste. Et c’est finalement la même chose du côté d’Elle : c’est dans cette optique qu’elle ne veut rien lui dire et qu’elle finit même par expliquer gentiment à Noah qu’il ne passera jamais en premier.

Si le roman (comme le film) ne casse pas trois pattes à un canard, il se laisse lire (très vite même) et apprécier pour ce qu’il est. Je regrette quand même le côté creux de Noah même si, comparé au film (où son rôle se limite à celui d’une carpe douée de poings ravageurs), il a le mérite d’être un peu plus intéressant.

J’ai même poussé le vice jusqu’à lire la nouvelle annexe de ce livre, disponible sur Wattpad, qui raconte les grandes vacances de nos trois jeunes gens et qui rappelle bien que, pour Elle, Noah est un amour de jeunesse qui durera peut-être, peut-être pas, là où son amitié avec Lee est vouée à durer pour toujours. J’en garde donc ce qui m’intéresse : l’amour, c’est cool, mais les vrais amis, ceux avec qui on se construit, c’est quand même mieux.

À lire pour se vider la tête ou pour voir Noah aligner un mot de plus par phrase par rapport au film.

Les avis des Accros & Mordus de Lecture

6 commentaires:

  1. J'ai bien aimé le film, il fait bien le boulot d'un teen movie mais il ne m'a pas donné vraiment envie de lire le livre. Et vu ce que tu dis de Noah, ça me donne encore moins envie ^^ Par contre, c'est vrai que l'amitié entre Elle et Noah est le point le plus intéressant de l'histoire. Pour une fois qu'il n'y a pas de sentiments refoulés entre deux amis fille/garçon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au final j'ai trouvé Elle plus intéressante dans le bouquin mais ce n'est pas une lecture indispensable :)

      Supprimer
  2. J'adore la description que tu fais de Noah... il a l'air passionnant comme garçon. :P Mais ça a l'air d'être une romance sympathique !
    C'est toujours super gratifiant de lire en VO, mais je lis tellement lentement en anglais que ça me décourage xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avantage de ce livre c'est qu'il se lit très vite, même l'anglais ne bloque pas le rythme de lecture :)
      Et, j'avoue, j'ai forcé le trait sur Noah mais parce que, vraiment, dans le film, il est juste creux creux creux.

      Supprimer
  3. J'ai vu le film que j'ai trouvé sympa sans être exceptionnel, mais du coup je ne lirai pas le livre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons quel'intérêt du livre est de voir un Noah un peu plus fouillé mais, clairement, ce n'est pas indispensable^^

      Supprimer