Bienvenue

Bienvenue !


Rambalh, c'est un pot pourri sur la littérature, un blog pour partager mes coups de coeur et de gueule. Rambalh signifie Bordel en Occitan et c'est un peu le cas de ce blog : de tout et surtout tout moi. Le bordel de mes goûts, de ma vie livresque, toujours en lien avec Accros & Mordus de Lecture.

jeudi 25 avril 2013

Le Magasin des Suicides de Jean Teulé

Le Magasin des Suicides de Jean Teulé est un livre que j’ai lu rapidement. Editions Pocket, 157 pages.



Quatrième de Couverture
Vous avez raté votre vie ?
Avec nous, vous réussirez votre mort !


Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre…

Mon avis
Le Magasin des Suicides, c’est l’histoire de la famille Tuvache composée des parents, ambitieux et pessimistes, de l’aîné persuadé que sa tête va un jour exploser, de la seconde qui vit son adolescence de la façon la plus dépressive qu’il soit et enfin, du petit dernier qui est touché d’un optimisme inédit au sein de toute cette folie. Ce dernier, Alan, est le mouton noir de la famille (ou plutôt mouton blanc parmi les noirs dans ce cas-là) : il est heureux de vivre, trouve toujours les mots les plus doux pour calmer les clients du magasin, il trafique la si précieuse marchandise de ses parents et finit par peu à peu contaminer tout ce petit monde.

Ce livre se lit sans prise de tête, très vite, et c’est le genre de pause qui fait du bien entre deux lectures plus intenses. Les personnages sont intéressants chacun à leur façon mais sans être attachants. On se laisse doucement porter par le texte mais à aucun moment je n’ai eu l’impression de réellement m’y plonger. L’humour noir est quelque chose que j’aime mais ici, il est trop exagéré et n’a pu me tirer que quelques sourires là où, en général, je suis plus qu’enthousiaste. J’ai par contre beaucoup aimé les passages où sont décrits les différents moyens de mettre fin à ses jours : une bonne dose d’imagination qui est agréable.

La mère Tuvache est un personnage exécrable et c’est au final celui qui m’a le plus fait réfléchir. Son manque de considération pour ses clients, sa manière de les expédier au plus vite de peur qu’ils ne retrouvent espoir avant de lui avoir acheté le lien vers la mort… Elle est la véritable incarnation des commerçants agaçants et sans scrupules que l’on rencontre de plus en plus souvent au quotidien. Je pense que c’est cette retranscription de notre réalité qui m’a le plus plu à côté du reste du livre qui ne m’a pas touchée.

Au final, je n’ai que très peu de choses à dire, comme à chaque fois que je lis un bon bouquin qui ne me plait pas vraiment. C’est le genre d’histoire qui aurait peut-être pu m’interpeler davantage à un autre moment et qui peut plaire à tous les amateurs d’humeur noir ou de lectures légères.

Humour noir au menu !

7 commentaires:

  1. Deux nouvelles chroniques, wahou :)
    Deux livres que je compte lire bientôt pcq ils traînent dans ma PAL depuis lgt...
    L'humour noir ça me parle bien mais je ne pense pas être particulièrement touchée non plus.
    J'ai regardé le dessin animé et je n'ai ps aimé du tout, les chansons sont horribles et finalement, la vision du monde bien noire, donc p-e que finalement, je ne suis pas tant une fervente de ce genre d'humour, on verra !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On m'a dit que le dessin animé était bien étrange en effet^^
      J'aime l'humour noir mais là, j'ai plutôt eu une impression d'exagération de tout en fair

      Supprimer
  2. Je n'ai lu que Le Montespan de Jean Teulé et ça n'avait pas été une réussite... Du coup j'hésite à retenter l'expérience et il me semble que la lecture de ce livre a été mitigée pour toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu Le Montespan dans la liste de tes petites exaspérations littéraires :D
      C'est plutôt mitigé dans le sens où c'était un moment de lecture léger mais j'aurais très bien pu me passer de ce livre^^

      Supprimer
  3. Aussi acheté lors de mes pérégrinations dans les bouquineries toulousaines, décidément...
    J'avais déjà lu Charly 9, du même auteur, que j'avais vraiment détesté (histoire et style de l'auteur vraiment vulgaire que j'avais détesté dès les premières pages) mais vu que ça fait longtemps que je voulais lire ce livre, j'ai décidé de persister. Au final j'ai quand même un peu peur vu ton avis, d'autant plus qu'une amie à qui j'ai prêtée le bouquin m'a dit que ce n'était pas franchement bien écrit...heureusement qu'il est assez court à lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se lit vite et j'ai bien aimé l'idée de base du roman. J'ai juste besoin de demi-mesure je crois, et l'exagération dans les idées noires n'a pas eu l'effet escompté. Par contre, c'est tout de même original et les personnages sont tordants :)

      Supprimer